Jérôme Chappellaz

Directeur de recherche 1ère classe au CNRS et responsable de l’équipe « Carottes – Climat - Chimie » du LGGE. Spécialiste de l’évolution des gaz à effet de serre dans l’atmosphère à différentes échelles de temps, il anime la recherche française autour des carottes de glace forées en régions polaires et il représente la France dans les comités internationaux de ce domaine scientifique. Il a participé à 7 expéditions en Antarctique ou au Groenland et il porte actuellement un projet ambitieux du Conseil Européen de la Recherche (ERC).
Il a publié plus de 160 articles dont 115 dans des revues à comité de lecture et plus d’une vingtaine dans les prestigieuses revues Nature et Science. L’impact de ses publications l’amène à intégrer depuis plus de 10 ans la catégorie restreinte des chercheurs les plus cités en géosciences au niveau mondial (http://www.jerome-chappellaz.com). Chevalier dans l’ordre national du mérite, Jérôme Chappellaz est récipiendaire de la médaille de bronze 1993 et de la médaille d’argent 2015 du CNRS, du prix Jaffé de l’Académie des Sciences en 2001, de la médaille de l’innovation scientifique (médaille Shackleton) de l’Association Européenne de Géochimie en 2013, ainsi que de la médaille d’honneur Niels Bohr en 2014.

Patrick Ginot

Ingénieur de recherche 1ère classe à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement), à l’OSUG (Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble - http://www.osug.fr/) et au LGGE.
Glaciologue, géochimiste, il est spécialiste de la reconstruction du climat et de l’environnement passé à partir de carottes de glace extraites des plus hauts glaciers du monde (Andes, Himalaya). Animateur de la recherche française autour des carottes de glace non-polaire, il a coordonné et participé à la majorité des missions françaises et internationales de forage dans les Andes et autres sites de haute altitude. Dans le cadre de l’IRD, il mène sa recherche en partenariat avec des institutions et universités du « Sud », au travers de longues missions ou affectations pluriannuelles à l’étranger et principalement dans les Andes (Bolivie 2006-2010, et à partir de 2015). Le suivi et la compréhension du retrait glaciaire, l’impact de l’activité anthropique et le lien entre les glaciers et l’atmosphère sont au centre de ses recherches. Ces résultats consolident la compréhension des cycles hydrologiques et de l’évolution de la ressource en eau.

Carlo Barbante

Professeur de chimie analytique. Il est actuellement Directeur de l’Institut de dynamique des processus environnementaux du CNR italien à Venise. Il a significativement contribué ces 15 dernières années à la science du climat et de l’environnement au niveau international. Dans ses activités de recherche, il s’intéresse aux croisements et aux synthèses entre différentes disciplines : géochimie et chimie analytique dans le champ des carottes glaciaires, paléoclimatologie, contamination environnementale, chimie atmosphérique.  Il est particulièrement reconnu pour ses contributions dans les champs des cycles paléo climatiques et biogéochimiques. Plus spécifiquement, ses contributions comprennent le reconstitution des pollutions atmosphériques passées grâce à l’analyse des glaces alpines et polaires, ainsi que le développement et la mise en œuvre de nouvelles approches analytiques basées sur de la spectrométrie de masse organique/inorganique.
Dans l’ensemble de ces champs, le Professeur Barbante a joué un rôle substantiel dans la production et la compréhension de données qui ont révolutionnées notre connaissance de l’histoire de la Terre. Il est porteur d’un projet du Conseil Européen de la Recherche (ERC), et est actuellement délégué nationale pour l’Italie pour le programme Européen Horizon 2020 pour l’enjeu sociétal « Action Climat, Environnement, Matières premières et efficacité des Ressources ». Enfin, il est membre de plusieurs académies nationales and a reçu “La Belgica Prize” en 2014 pour ses recherches en Antarctique.

Jacopo Gabrieli

Chercheur à l’Institut de dynamique des processus environnementaux du CNR italien à Venise ((IDPA-CNR). Chimiste et glaciologue, il est impliqué dans la reconstruction des conditions climatiques et environnementales passées par l’analyse des glaces alpines et polaires. Ses activités de recherche s’intéressent également au développement de méthodes analytiques pour identifier des éléments traces et des composants organiques dans la neige et dans des échantillons de glace grâce à des techniques de spectrométrie de masse ((ICP-MS, HPLC-MS/MS, GC-MS). Il a participé à plusieurs campagnes dans les régions polaires (Antarctique , Svalbards) ainsi que dans les Alpes (Mont Rose, Ortles, Dolomites).