Killian Drecq, breakdanceur artiste de haut niveau (au centre)
Killian Drecq, breakdanceur artiste de haut niveau (au centre)
Danse

Flower's Jam, un battle de breakdance organisé par Killian Drecq, boursier Coup de Pouce de la Fondation UGA

le 23 mars 2019
Artiste de haut niveau, Killian Drecq, étudiant de 19 ans en deuxième année de DUT Gestion des Entreprises et des Administrations est l’un des 15 lauréats de la bourse Coup de pouce de la Fondation UGA. Cette bourse d’un montant de 4 000€ est attribuée chaque année à des étudiants méritants présentant un projet exceptionnel et motivé. Celui de Killian : organiser le 23 mars prochain un battle de breakdance pour les jeunes.

Killian Drecq est danseur de breakdance depuis l’âge de 12 ans. Membre du collectif Nextape, il participe à l’organisation du festival hip-hop "Who got the flower ?!" à Pontcharra depuis sa création en 2014. Un événement international, imaginé et crée par Geoffroy Durochat, Léo Machabert, Jordan Chenevier et Noé Chapsal, et qui a connu un succès grandissant, réunissant aujourd'hui pendant trois jours des artistes d’une quinzaine de pays.

En marge du festival, Killian co-organise avec Nicolas Demol "Flower's Jam", un battle de breakdance réservée moins de 18 ans. Un projet qui a séduit le jury de la bourse Coup de pouce. Lauréat en 2018, Killian a prévu d’utiliser la bourse que la Fondation UGA lui a attribuée, pour louer une salle de danse plus spacieuse et ainsi accueillir les jeunes danseurs dans de meilleures conditions. Ce soutien financier servira également à défrayer un jury de danseurs professionnels et à acheter quelques lots pour les vainqueurs. 

La bourse Coup de Pouce offre ainsi au jeune et prometteur danseur une belle expérience professionnelle et lui ouvre des perspectives. « L'événementiel me plaît et j'envisage de continuer dans cette voie après mon DUT, et plus globalement dans l’événementiel en rapport avec la culture » se réjouit Killian Drecq. « Cet événement me permet de tester un projet à petite échelle, avant de pouvoir à l’avenir organiser de plus grandes manifestations grâce à l'expérience que j'aurais acquise. C’est une expérience concrète très instructive. Ce qui est sûr, c'est que l'organisation d'un tel événement me motive beaucoup et l’idée de développer le hip hop dans la vallée du Grésivaudan est un de mes objectifs. » 

Car, en tant que breakdanceur, Killian Drecq est reconnu comme « artiste de haut niveau » depuis septembre 2018. Un statut universitaire qui lui permet notamment de bénéficier d’aménagements de cours pour parvenir à s’entraîner une quinzaine d’heures par semaine, mais aussi à donner également lui-même des cours de danse et participer à des compétitions et représentations avec son groupe.

Après le DUT, Killian envisage de rejoindre Grenoble IAE en licence de management international et aimerait partir étudier à l’étranger. Où ça ? « Je rêve d’aller à Rovaniemi en Finlande, c’est la ville du Père Noël et c’est aussi un endroit où il y a plus de 240 nuits d’aurores boréales par an ! ».

Teaser du spectacle "T'inquiète même pas !"

"T’inquiète même pas", première création chorégraphique de la compagnie Nextape. 

Mis à jour le  14 mars 2019