Restitution des projets Labo des Possibles 2017/2018 au siège de Restalliance
Restitution des projets Labo des Possibles 2017/2018 au siège de Restalliance Promising
innovation pédagogique

Le Labo des Possibles® : un atelier de conception innovant pour les étudiants

le 20 mars 2018
L’Institut Nutrition et Restalliance, à travers la Fondation UGA, ont confié une mission à 12 étudiants en Master "Management de l’innovation" de Grenoble IAE dans le cadre du Labo des Possibles®.

Réinventer le sens du repas en EHPAD


Cette mission consistait à réinventer le sens du repas en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) pour l'Institut Nutrition de la société Restalliance, société de restauration collective et de services hôteliers spécialisée en santé.

Ainsi durant le premier semestre 2017, réunis en équipes de 4, les étudiants en Master 2 de Grenoble IAE, ont associé leurs savoirs afin de faire émerger des solutions novatrices et répondre au défi posé par le mécène de la Fondation UGA.

"Au-delà de la connaissance de la restauration collective, cela m’a appris à gérer un projet avec un commanditaire, ce qui est complétement nouveau car dans un contexte scolaire nous sommes plutôt en relation avec des enseignants", nous explique Marie Vidalenche.

Les étudiants ont défendu leur concept au siège de Restalliance


Mardi 6 mars 2018, les équipes ont présenté leur concept devant M. Dassonville, Président de Restalliance, Mme Grenier, Directrice des ressources humaines, Mme Etienne, Directrice marketing et communication, Mme Viret, Directrice méthode et qualité et Aline Victor, Responsable nutrition et Vice-présidente de l'Institut nutrition.



"Dans les entreprises de services, l’innovation est moins perceptible car elle n’est pas technologique. Elle peut toucher au management, à l’offre, comme les concepts proposés par les étudiants" relate M. Dassonville, PDG de Restalliance.

2 concepts sont nés de leur réflexion :

  • Le groupe "KeatLab" suggère de mettre en place des journées d’idéation pour favoriser la communication ascendante entre les chefs et les équipes de Restalliance, améliorer leur bien-être au travail, favoriser et valoriser leur créativité.
  • Le groupe "Jaime’s Cook" propose un stand mobile et itinérant capable d’assurer diverses activités culinaires à destination des résidents et du personnel en EHPAD ainsi qu’à des personnes extérieures (associations, familles des résidents, écoliers) pour créer et favoriser le lien social.

M. Dassonville, pdg de Restalliance

"Les étudiants ont mis le doigt sur deux problématiques essentielles dans nos métiers : la question du lien social et des animations dans les EHPAD. Ils m’ont donné envie de mettre en place leur projet et d’aller encore plus loin avec d’autres idées"
se rejouit M. Dassonville.

Une méthode inspirée du design thinking


Encadrés par une équipe d’enseignants chercheurs pluridisciplinaires et d’un designer, les étudiants sont initiés à la méthode de design thinking qui les invite notamment à placer l’usager au centre de leur innovation. Pour passer de l’idée au prototype, les étudiants doivent vérifier la pertinence de leur concept. Ils évoluent également dans des espaces favorisant le travail de groupe, la créativité et le prototypage.

"L’innovation est un état d’esprit avec des méthodes et qui ne dépend pas uniquement de la technologie. Les points de résistance sont les points les plus intéressants pour quelqu’un qui doit engager ensuite un projet concret d’innovation" nous explique Thierry Ménissier, professeur de philosophie.

Le Labo des Possibles ® s’impose aujourd’hui comme une méthode de conduite d’ateliers projet à la hauteur des plus grandes "design schools" internationales. Ce format offre une pédagogie qui associe rigueur de la recherche et créativité pour l’élaboration de solutions originales à des problèmes d’innovation complexes. Le Labo des Possibles® offre au partenaire la richesse d’une triple approche avec l’équipe des enseignants-chercheurs, un designer et un regard neuf des étudiants.

"Cette expérience nous a demandé un travail de positionnement sur l’ambiguïté. A la fois, sur ce qui se passe sur le terrain, qui nous a permis de bâtir notre concept et à la fois, ce qui peut être dit ou non au partenaire" résume Quentin Bobinski.


Mis à jour le  21 mars 2018