Illimani - © Patrick Ginot / IRD
Illimani - © Patrick Ginot / IRD
Communiqué

Direction la Bolivie avec l'Opération Illimani

le 17 mai 2017
Après une première expédition au Mont Blanc en août 2016, l’équipe "Ice Memory" se prépare à forer un glacier bolivien à 6 300 mètres d’altitude. Les scientifiques sont arrivés le 10 mai pour une période d'acclimatation et de préparation à la mission.
Cette deuxième opération de forage a lieu du 20 mai au 20 juin 2017, sur le Nevado Illimani, une montagne bolivienne située dans la cordillère orientale des Andes. Elle implique une vingtaine de scientifiques, français, américains, russes, brésiliens et boliviens, ainsi qu’une vingtaine de guides et de porteurs.

Un forage à 6 300 mètres d’altitude : une prouesse technique et scientifique

Réaliser un forage sur le Nevado Illimani représente de réels défis, notamment logistiques. Pour réaliser une telle prouesse, les scientifiques qui participent à l’expédition ont suivi un conditionnement physique afin de résister 1 mois à 6 300 mètres d’altitude. Alors que pour l’expédition du Mont Blanc en août 2016 le matériel était acheminé par hélicoptère, en Bolivie, tout le matériel sera porté à dos d’homme. Les premières caisses isothermes et l’équipement ont quitté Grenoble direction la Bolivie début février.

Une archive glaciaire sans précédent en Antarctique

Ce nouveau forage en Bolivie permettra d’étudier 18 000 ans d’histoire climatique et environnementale des Andes. L’ensemble des carottes glaciaires prélevées dans le cadre du projet "Ice Memory" seront conservée en Antarctique afin de permettre aux futures générations de scientifiques d’étudier les principaux glaciers mondiaux malgré leur fonte. Une manière de préserver la mémoire de la glace, riche en enseignements.
Mis à jour le 30 mai 2017