CSUG – Mission Norvège : L’équipe du CSUG de retour en France, contente des résultats

le 22 mars 2017
Cette fin de campagne s’est terminée sans aucune surprise, ce qui est une bonne nouvelle !
Le concept de l’instrument ATISE fonctionne et plutôt bien. Les données sont enregistrées et il est maintenant temps de faire un premier bilan technique, le travail mené sur la maquette en Norvège n’étant qu’une petite partie des essais à réaliser.

Les caractéristiques de l’instrument, ses performances et ses calibrations sont à déterminer en laboratoire. Des spectres de la lune seront également nécessaires pour compléter les calibrations possibles en vol car il s’agit d’un objet céleste assez grand et surtout qui présente une très grande stabilité lumineuse. Ces prochains tests pourront être faits hors de la pollution lumineuse dans nos montagnes à la station du col du Lautaret durant le printemps 2017.

Du point de vue de la conception, notre équipe et nos étudiants vont vers une définition plus spatialisée de l’instrument. Il va falloir commencer à prendre en compte les contraintes du lancement et l’environnement difficile pour la mécanique et l’électronique. L’instrument doit encore progresser pour atteindre les performances exigeantes demandées. Toutes ces étapes seront faites par des stagiaires de DUT, Licences, Masters et Ecoles d’ingénieur durant ce printemps.
Mis à jour le 22 mars 2017