NeuroDrop, Projet Coup de cœur de la Fondation UGA, décroche une médaille d'or au concours iGEM

le 12 novembre 2019
13 étudiants de l'Université Grenoble Alpes, Grenoble INP et Sciences Po Grenoble composaient l'équipe iGEM Grenoble 2019 partie à Boston fin octobre pour participer à la plus grande compétition de biologie de synthèse, organisée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Et avec leur projet NeuroDrop, ils ont décroché une médaille d'or !

iGEM : un concours étudiant de renommée mondiale

Initiée par le MIT en 2004, iGEM est le plus grand concours étudiant de biologie de synthèse. En 2019, 353 équipes pluridisciplinaires du monde entier, soit près de 4500 étudiants, ont participé à la compétition. Et parmi elles, une équipe d'étudiants grenoblois a relevé le défi de concevoir une application de génie génétique innovante à partir de pièces biologiques standardisées, appelées BioBricks.

NeuroDrop : et si une larme pouvait sonner l'alarme ?

Étudiants en biotechnologies, ingénierie pour la santé, communication ou management, les 13 membres de l'équipe iGEM Grenoble 2019 se sont attaqués au diagnostic de la maladie de Parkinson. Leur objectif : construire un dispositif capable de détecter l'alpha-synucléine, une protéine pouvant servir de biomarqueur de la maladie de Parkinson, dans de très faibles volumes de fluides. Baptisé NeuroDrop, leur dispositif analyse les larmes.

Un défi ambitieux et formateur sur tous les plans

Encadrés par Pierre Cavaillès, Audrey Le Gouellec et Claire Durmort, enseignants-chercheurs à l’UGA, ils ont travaillé ensemble sur ce projet pendant presque une année. Conception, fabrication, programmation, tests, ils ont tout géré, jusqu’à la recherche de fonds.

Car au-delà des compétences scientifiques mobilisées, dans cette aventure, les étudiants se sont confrontés à tous les aspects du montage d’un projet : gestion du travail d’équipe, communication et financement. Ainsi dans la réalisation de ce considérable défi technique, chaque membre de cette équipe pluridisciplinaire a pu apporter ses compétences qu'il s'agisse de résoudre des problèmes biologiques, technologiques ou de répondre aux questions commerciales, légales ou encore éthiques soulevées par le projet. L'équipe d'IGEM Grenoble a ainsi pu présenter un projet très abouti.

De précieux soutiens pour aller au bout du rêve

Pour acheter le matériel nécessaire et payer leur déplacement, l’équipe a sollicité et obtenu le soutien de différents partenaires - l’UGA, Grenoble INP, la Fondation UGA, la Fondation Grenoble INP, le Fonds de dotation Clinatec, Grenoble Alpes Métropole, le CROUS, l’IDEX et la ComUE - mais aussi des entreprises comme Promega, Thermofisher, Micorsynth, IDt, Biolabs, Roth, geneious, Euromedex, STEF, Jean Bioscience, Addgene, Twist.

Le projet iGEM était le projet Coup de Cœur 2019 de la Fondation Université Grenoble Alpes qui a attribué à l’équipe un soutien de 5 000 euros.

La réussite au bout du chemin

Très enthousiaste, l’équipe iGEM 2019 est partie pour Boston fin octobre. Tous ses membres ont participé au Giant jamboree, le grand rassemblement de toutes les équipes en lice dans le concours. Ils ont présenté leur "NeuroDrop" devant un jury international, composé de chercheurs et d’ingénieurs de différents domaines : biologie, physique, chimie, informatique, etc. Ils ont finalement décroché une belle médaille d'or et trois nominations pour les prix du "Best Diagnostics Project","Best New Composite Part", et " Best Software Tool". Un résultat exceptionnel et une très belle récompense pour clore cette ambitieuse aventure, qui leur aura beaucoup appris et apporté.

"En déposant mon CV pour participer à IGEM 2019, je n'imaginais pas à quel point cette aventure allait m'impacter. Il s'agit d'un incroyable enrichissement professionnel mais aussi personnel, dans la mesure où nous avons été confrontés aux aléas typiques de la gestion de projet, de la levée de fonds à la gestion d'équipe, en passant par un très grand stress." Aline, étudiante à Sciences Po Grenoble.


Mis à jour le  10 décembre 2019