Visite du Jardin Dominique Villars © Marie Arthuis
Visite du Jardin Dominique Villars © Marie Arthuis

Des enseignants à la découverte du Jardin Dominique Villars

le 8 juillet 2019
Le 7 mai puis le 7 juin, la Maison pour la science en Alpes Dauphiné a proposé à des professeurs de collège une formation intitulée "Plantes médicinales : de la plante aux substances végétales actives". Cette formation en deux parties les a menés à la découverte du jardin Dominique Villars et du Département de Pharmacochimie Moléculaire sur les campus de l'Université Grenoble Alpes.

Une mise en situation d’investigation

Au total, 45 enseignants la plupart en Sciences de la Vie et de la Terre, ont participé à cette formation. Placés en petits groupes dans une démarche d'investigation, ils étaient confrontés à une problématique réelle : un élève se serait empoisonné avec une plante récupérée dans les bois. Comment identifier la plante et prévenir les autres élèves ?
La formation a commencé par une conférence de Serge Krivobok, Docteur en Pharmacie, responsable du jardin Dominique Villars, qui leur a donné quelques notions de base en leur retraçant notamment l'histoire des plantes médicinales. Il les a ensuite guidés à travers le jardin à la découverte des plantes cultivées, présentées selon leurs propriétés thérapeutiques. Certains enseignants sont repartis avec quelques boutures à replanter.

Du jardin au laboratoire

Visite au DM

Lors de la seconde journée, un mois plus tard, les enseignants ont visité le Département de Phamacochimie Moléculaire (DPM – CNRS / UGA) où Benjamin Boucherle, Docteur en Pharmacie et maître de conférences en Pharmacochimie, leur a présenté ses travaux de recherche en pharmacognosie, l’étude des extraits végétaux et des molécules d’intérêt thérapeutique. Ils ont ainsi pu découvrir les processus d’identification et d’extraction des substances végétales actives.

La formation s'est achevée par un atelier de pratique expérimentale sur la menthe poivrée avec une observation au microscopique des poils sécréteurs et l'identification des composants par chromatographie. Des activités tout à fait transposables en classe que les enseignants étaient ravis de pouvoir expérimenter à nouveau.

Formation MPLS

À l’occasion du bilan en fin de formation, les enseignants ont souligné l’accessibilité des enseignants-chercheurs avec qui ils ont pris plaisir à échanger au cours de ces deux journées de formation. Ils ont aussi apprécié la diversité des activités proposées, aussi bien pour leur enrichissement personnel que pour les réinvestissements en classe. Cette action sera à nouveau proposée l’année prochaine dans le cadre du plan académique de formation.

Mis à jour le  19 juillet 2019