Visite du Directeur Général d'Air Liquide Advanced Technologies au CSUG

le 29 avril 2019
Le 29 avril 2019, à l'initiative de la Fondation UGA, l'équipe du Centre spatial universitaire de Grenoble (CSUG) a accueilli dans ses locaux Benoît Hilbert, Directeur Général d'Air Liquide Advanced Technologies, entité d’Air Liquide basée à Sassenage, développant des technologies de pointe pour le Spatial notamment. L’équipe lui a présenté les avancées de ses ambitieux projets de nanosatellites : AMICal Sat, qui sera mis sur orbite dans les prochaines semaines, et ATISE.

Créé en 2014, le CSUG s'est vite spécialisé dans la conception des charges utiles de nanosatellites, éléments qui permettent aux satellites de remplir leurs missions scientifiques. Autrement dit les contenus plutôt que les contenants, dont le CSUG sous-traite la réalisation. S'appuyant sur l'expertise du territoire dans le domaine de la miniaturisation, le CSUG ambitionne de faire de Grenoble un acteur mondialement reconnu dans le domaine des missions spatiales miniaturisées de rupture d'ici 2030.

Air Liquide s'est impliqué très tôt dans cette aventure, devenant mécène du CSUG dès sa création. L'entreprise apporte un soutien budgétaire, une aide matérielle et partage également les compétences de ses collaborateurs. "Au CSUG, personne n'avait fait de satellite auparavant, ce mécénat de compétences, qui permet à l'équipe de bénéficier des conseils et de l'expérience d'Air Liquide dans ce domaine, est donc pour nous essentiel et a été très précieux" assure Mathieu Barthélémy, directeur du CSUG.

Durant la visite de Benoit Hilbert, Étienne Rolland, chef de projet AMICal Sat, en visioconférence depuis la Pologne, a fait part à l'équipe des dernières nouvelles concernant le premier nanosatellite du CSUG qui sera lancé fin juin. Les derniers tests, (mécaniques - de vibrations et de choc - et thermiques) réalisés se sont très bien passés. AMICal Sat est donc prêt à être mis en orbite. La conception et la réalisation de ce nanosatellite (2U) auront été réalisées en un temps record : moins de 28 mois ! Une expérience de bon augure pour le second projet d'envergure du CSUG, impliquant également Air Liquide : ATISE, un nanosatellite un peu plus gros (12U) et plus complexe puisqu’il il intègrera un spectromètre en plus d'un imageur comme pour AMICal Sat.

Jusqu'à présent, près de 300 étudiants, élèves ingénieur, apprentis ou stagiaires, de l'Université Grenoble Alpes, de Grenoble INP et d'ailleurs, provenant de différentes filières (électronique, informatique, physique, etc.) ont travaillé sur ces projets. Bien qu'aucune formation ne soit entièrement dédiée au spatial à Grenoble, le CSUG offre l'opportunité à ces étudiants de s'ouvrir au domaine du NewSpace, en travaillant sur des projets de nanosatellites et en se formant concrètement à ses contraintes. Benoit Hilbert a pu s'entretenir avec quelques stagiaires accueillis en ce moment au CSUG et se rendre compte de leur implication très concrète et de leur grande motivation. Il a fait part également de l'enthousiasme des collaborateurs d'Air Liquide impliqués dans leur accompagnement : une expérience nouvelle et enrichissante pour tous qui a donné un sens particulier à leur travail.

Mis à jour le  13 mai 2019