• 16 décembre 2019
    24 mars 2020 -1 h 50 UT – base spatiale de Kourou – le nanosatellite AMICalSat à bord du Vol VV16 d’Arianespace devrait être mis sur orbite pour remplir sa mission scientifique : observer les aurores polaires pour mieux comprendre comment l’activité solaire affecte l’atmosphère de la Terre et peut perturber nos systèmes technologiques. L’attente des scientifiques et des étudiants est très forte du côté du Centre spatial universitaire de Grenoble (CSUG*), après les quelques mois de retard pris par le lancement.
    Lire la suite
  • 4 juin 2019
    Le lanceur de la Chaire Brittle’s CODEX, équipement principal de la plateforme d’expérimentation ExperDYN installée au laboratoire Sols, Solides, Structures Risques (3SR – CNRS / Grenoble INP / Université Grenoble Alpes) a été inauguré le 20 mai 2019. Cet équipement exceptionnel qui permet d'étudier le comportement dynamique des matériaux fragiles est le plus performant d'Europe en laboratoire universitaire.
    Lire la suite
  • 8 février 2019
    Lundi 11 février 2019, la Fondation Université Grenoble Alpes inaugure la Chaire de recherche « e-santé et données massives pour un soin intégré des maladies chroniques et du sommeil » portée par le Professeur Jean-Louis Pépin, directeur du laboratoire HP2 (Inserm/UGA). Financée par la MGEN et la société ResMed, cette chaire d’une durée de 4 ans vise par une approche pluridisciplinaire et l’exploitation de données massives (big data) à analyser les trajectoires de santé de patients atteints de plusieurs maladies chroniques afin d’en identifier les déterminants, et notamment évaluer l’impact de facteurs cruciaux comme la situation socio-économique, l’environnement ou encore l’accès aux soins.
    Lire la suite
  • 10 janvier 2019
    Fin janvier, une équipe de scientifiques grenoblois (UGA, Inserm, CHUGA) se rendra dans la ville la plus haute du monde, La Rinconada au Pérou située à 5300 m d’altitude. Ils doivent y étudier les mécanismes d’adaptation physiologique développés par ses 50 000 habitants, exposés en permanence à un taux d’oxygène réduit de 50% par rapport au niveau de la mer. À quelques jours du départ d’EXPÉDITION 5300, Samuel Vergès, chercheur Inserm, physiologiste de l’exercice au sein du laboratoire Hypoxie et Physiopathologies (HP2 – Université Grenoble Alpes/Inserm), présente les objectifs de cette expédition scientifique, un des projets phares de la Chaire Altitude Montagne Santé de la Fondation Université Grenoble Alpes.
    Lire la suite