La chaire est la première chaire de la FUGA ancrée dans le domaine des sciences humaines et sociales, et principalement de la science politique et de la sociologie. Ouverte à l’ensemble des domaines relevant des SHS, elle entend contribuer au rayonnement des travaux privilégiant une entrée par les destinataires ou ressortissants, avérés ou potentiels, des politiques sociales.
Les objectifs poursuivis sont les suivants :
  • Interroger les transformations actuelles des politiques sociales et le rôle et la place attribuée aux « usagers » (ex: « Logement d’abord », Politiques du handicap)
  • Promouvoir une sociologie de la réception, qui interroge le sens des actions, des comportements, du discours des publics vis-à-vis de l’offre sociale (ex: sans-abri face à l’offre d’hébergement)
  • Placer la question des « publics », « ressortissants », ou « usagers » au coeur de travaux de recherche sur les politiques sociales, et notamment des politiques de lutte contre les exclusions
  • Contribuer aux débats actuels dans le champ scientifique sur la participation des personnes à la définition et l’évaluation des politiques sociales. (GIS Participation ; Espace collaboratif sur le croisement des savoirs ; etc.)

Une chaire, deux programmes

Dans un premier temps, la Chaire PUBLICS des politiques sociales est construite autour de deux axes structurants : 

  • Le programme «Logement d’abord» s’appuiera sur des recherches qualitatives menées sur différents territoires (dans un premier temps, au sein des métropoles grenobloise et lyonnaise), et fondées notamment sur une méthodologie de suivi de cohorte. Il a pour ambition d’apporter un éclairage, par la recherche, sur la mise en oeuvre concrète de l’approche dite du « logement d’abord » sur les territoires concernés, à partir de sa réception par les personnes concernées. Les travaux permettront d’interroger différentes dimensions de cette approche décrite par ses promoteurs comme « une réforme structurelle de la politique d’hébergement en France ».

  • Le programme «Participation des publics» visera à la fois à expérimenter et analyser différentes formes et modalités de la participation des publics à trois niveaux : au niveau des politiques publiques, au niveau des institutions et services de l’action sanitaire et sociale, et enfin au niveau des recherches académiques qui les concernent. La chaire entend ainsi contribuer aux débats grandissants sur ces questions, en s’appuyant sur des dynamiques partenariales déjà existantes, notamment sur Lyon et Grenoble. Dans un contexte de forte injonction institutionnelle à la participation directe des « personnes concernées », il semble en effet essentiel d’apporter un regard critique permettant de mettre en lumière les ressorts de ce mouvement, ses limites, et ses enjeux scientifiques et démocratiques.

La chaire « PUBLICS des politiques sociales » s’inscrit dans une dynamique d’appui et de valorisation de la jeune recherche au sein du site grenoblois. La chaire a ainsi été initiée par 3 jeunes chercheurs, doctorants en fin de thèse, tous issus du laboratoire PACTE (CNRS / Sciences Po Grenoble / UGA), et membres de l’Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore). Ils sont soutenus dans leur démarche par deux référents scientifiques également membres du laboratoire PACTE.

L’ambition de la chaire est de développer et de conduire des recherches ayant un impact direct et concret sur la vie sociale, et sur les territoires. Cet objectif  sera poursuivi notamment via une réflexion autour de la participation des différents acteurs des politiques sociales (décideurs, professionnels, destinataires, …) à la démarche de recherche, mais également par des modes innovants de valorisation. La démarche fournie par la Fondation UGA permet de préserver l’indépendance de la recherche tout en promouvant un lien étroit avec les partenaires professionnels.

Membre de la chaire

  • Porteurs de la Chaire : Louis BOURGOIS, Julien LEVY
  • Membres de l’équipe de recherche : Louis BOURGOIS, Julien LEVY, Benjamin VIAL
  • Référents scientifiques : Philippe WARIN (PACTE, Odenore) et Pierre LE QUEAU (PACTE)